Accueil → Découvrir l’ESS → Présentation

présentation

// qu’est ce que l’économie sociale et solidaire ?

L’Économie Sociale et Solidaire est un mode d’entreprendre, regroupant des organisations et des entreprises prônant une autre économie, basée sur des valeurs et un mode de gouvernance spécifique.

Plusieurs principes les regroupent :

La gestion démocratique

Les dirigeants sont élus et les décisions sont prises selon le principe “1 personne = 1 voix” (et non en fonction du capital détenu). La gestion est autonome et indépendante des pouvoirs publics.

La libre adhésion

Toute personne qui le souhaite peut participer, adhérer ou prendre des responsabilités dans une organisation de l’ESS, ou en partir.

L’utilité collective ou sociale du projet

Le projet d’une organisation de l’ESS a une utilité collective ou sociale, réalisé au service d’un collectif et non au service de l’intérêt d’une seule personne.

La solidarité et le projet collectif

Les personne et le projet collectif priment sur le capital et la recherche de profit.

La mixité et l’hybridation des ressources

Pour poursuivre leur objectif de production de bénéfices collectifs, les entreprises de l’ESS hybrident différents types de ressources.

La juste répartition des excédents

Les excédents constitués et provenant d’une mixité de ressources sont prioritairement destinés au développement de l’activité car il n’y a pas d’actionnaires à rémunérer et leur appropriation individuelle est interdite. Les fonds propres ne sont pas partageables.

Historiquement composée de structures d’économie sociale (associations, coopératives, mutuelles ou fondations qui en constituent encore aujourd’hui l’ossature), l’ESS s’est élargie à de nouvelles formes d’entrepreneuriat : économie solidaire, insertion par l’activité économique (IAE), entreprises adaptées, entrepreneuriat social… Ces catégories peuvent aussi avoir un statut d’économie sociale.

> Les sociétés commerciales de l’ESS : Note explicative du CNCRESS

L’ESS est présente dans l’ensemble des secteurs d’activité de l’économie, depuis les services aux entreprises et aux personnes jusqu’à l’industrie, en passant par l’agriculture, le commerce ou le bâtiment.

A travers la loi de 2014, l’ESS est reconnue comme une composante essentielle de l’économie, elle apparaît aujourd’hui comme une alternative pertinente, une autre façon de faire de l’économie se souciant du partage des richesses produites, du développement local des territoires, de la qualité des emplois créés, de l’implication des citoyens dans les projets de responsabilité sociale ou sociétale…

Laboratoires d’expérimentation, les entreprises de l’Économie Sociale inventent sur le terrain des réponses aux besoins sociaux et territoriaux. De grandes innovations qui font aujourd’hui partie de notre vie quotidienne en sont issues.

// Ainsi sont nés :

• À l’initiative des associations : l’aide à domicile, l’alternative à l’hospitalisation, la prise en charge des personnes handicapées, les villages de vacances, la formation qualifiante, les associations et entreprises d’insertion par l’économique, les centres sociaux…
• À l’initiative des mutuelles de santé : la création de la Sécurité Sociale via les sociétés de secours mutuel, la couverture maladie universelle, les indemnités journalières en cas d’accident, la promotion du médicament générique, le tiers payant…
• À l’initiative des mutuelles d’assurance : le constat amiable, les garages agréés, le tiers payant en assurance automobile…
• À l’initiative des coopératives : le contrôle qualité des produits, l’animation sociale en milieu rural, les prêts bancaires à taux variables, le chèque- déjeuner…

// Une autre façon d’entreprendre

L’ESS a pour vocation de mettre en oeuvre des projets innovants qui concilient intérêt collectif et activités économiques, tout en répondant aux besoins des populations et des territoires non ou mal satisfaits, contribuant à un développement local, durable et solidaire, et ce dans de nombreux secteurs d’activités : protection des personnes et des biens, approvisionnement, financement, logement, insertion sociale, lutte contre les inégalités, développement durable…

L’ESS représente un écosystème qui favorise les innovations sociales et le développement économique des territoires à travers :

• Des filières émergentes : finance solidaire, éco-activités (recyclage, réemploi…), circuits courts…
• Le maintien et la création d’emplois de proximité, de cohésion sociale (lien intergénérationnel), d’innovation, de développement durable, de transition énergétique…
• Des mutualisations qui permettent la création d’emplois durables et non délocalisables : Groupements d’Employeurs, Coopératives d’Activité et d’Emplois…